///Des solutions pour les problèmes courants d’installation électrique

Des solutions pour les problèmes courants d’installation électrique

2018-03-13T12:27:02+00:008/11/2017 |

Lorsque vous mettez en place un plan d’éclairage, vous pouvez rencontrer des difficultés d’installation électrique – passage des câbles, installation des raccordements…  – qui constituent des freins à votre créativité et vous empêchent de positionner les points lumineux à l’endroit souhaité.

 

On rencontre souvent des problèmes de câblage dans :

  • les bâtiments classés ou protégés,
  • les espaces réaménagés,
  • les structures ne disposant pas d’espace suffisant pour une installation de luminaires encastrés,
  • les plafonds nus en brique, en bois ou en béton apparent.

Dans ces différentes situations, il peut être compliqué voire impossible de dissimuler les câbles dans des cloisons ou des plafonds suspendus. Il faut donc trouver des alternatives et des solutions innovantes.

 

Le rôle du Concepteur Lumière

Travailler avec un Concepteur Lumière susceptible de superviser le projet et d’en garantir l’exécution correcte est l’une des meilleures solutions pour faire face à ce type d’installation et éviter les problèmes de câblage. Mais en l’absence de Concepteur Lumière, toute une gamme de solutions s’offre à vous.

 

The Role of a Lighting Designer

Having an experienced lighting designer oversee your project and ensure proper execution is one of the best ways to avoid these kinds of installation and routing issues. But even without such professional help, you still have a range of options.

 

PROBLÈME 1 : les bâtiments classés

Les bâtiments classés ou protégés offrent peu de possibilités pour le passage des câbles tant aux murs qu’aux plafonds. La solution classique consiste à utiliser plutôt des lampadaires ou des lampes de table : ces dispositifs sont mobiles et n’exigent aucune fixation. Un lampadaire en forme d’arc peut apporter une lumière zénithale, reproduisant l’effet d’un puits de lumière. On peut alors utiliser les prises existantes ou en ajouter en certains points précis, en les dissimulant le long des plinthes, dans les corniches, les chambranles de portes, ou en les intégrant au mobilier.

1_listed_buildings

 

 

 

PROBLÈME 2 : les espaces réaménagés

Dans les espaces réaménagés, le câblage peut aussi constituer un véritable défi. S’il existe déjà, au plafond, des lumières dont l’emplacement n’est pas idéal, il est possible de tirer un câble depuis ce point d’éclairage pour l’amener à l’endroit souhaité. Cela créera une ligne au plafond mais, si elle est soigneusement positionnée, elle ne perturbera pas l’esthétique du lieu. On peut procéder de la même façon avec l’éclairage mural existant, mais il vaut mieux dissimuler ces câbles sous des corniches ou des meubles plutôt que de les laisser pendre au mur, ce qui entacherait l’aspect général de la pièce. Dans les espaces dépourvus de câblage au mur ou au plafond, il conviendra d’utiliser des lampadaires ou des lampes de table.

2_refurbished-spaces

 

 

PROBLÈME 3 : plafonds de faible épaisseur ne permettant pas l’encastrement

Les plafonds de faible épaisseur ne permettant pas l’encastrement permettent cependant, parfois, le passage de simples câbles. Dans ce cas, vous pouvez installer des luminaires montés en surface qui apporteront un éclairage direct vers le bas, ou vous raccorder, le cas échéant, sur l’éclairage mural. Des lampadaires et des lampes de table peuvent venir compléter cette installation lumineuse ou servir d’éclairage principal si le câblage s’avère impossible.

3_suspended_ceilings

 

 

 

PROBLÈME 4 : les plafonds nus

Les plafonds nus ne permettent généralement pas d’encastrer ou de dissimuler des câbles et l’ajout de fils électriques sur des plafonds de cette nature va généralement à l’encontre de l’esprit du lieu. Ces espaces requièrent des dispositifs d’éclairage d’ambiance. Les lampadaires, lampes murales et lampes de table constituent souvent la meilleure solution.

4-exposed_ceilings 

 

 

 

PROBLÈME 5 : jouer du câblage comme d’une création imaginative

L’autre solution consiste à tirer profit de la contrainte. C’est-à-dire à mettre en scène ces fils électriques que l’on ne peut dissimuler et à les traiter comme un élément constitutif du décor. Cette solution fonctionne généralement mieux dans un environnement à l’esthétique high-tech ou industrielle que dans les décors traditionnels. Il faut alors prêter une attention particulière à l’échelle, à la taille et à l’apparence de ces installations électriques, comme on le fait avec tous les autres éléments du décor. Il faut donc penser l’espacement entre les câbles, leur emplacement, leur longueur et leur diamètre pour créer une configuration à la fois esthétique et ordonnée. Les câbles électriques peuvent être insérés dans un conduit visible, avec une jolie finition cuivre ou aluminium, ou dans des chemins de câbles en aluminium. Dans un espace à haut plafond, les câbles, les installations techniques (comme, par exemple, le système de climatisation) et le plafond lui-même peuvent être peints d’une même couleur. L’installation électrique se fond ainsi dans l’ensemble et s’intègre aux différents styles de décoration intérieure.

cabling_spaces

 

 

 

Pour donner une sensation d’ordre, les câbles ne doivent pas nécessairement dessiner des lignes droites. La tendance actuelle est aux lignes courbes ou aux configurations plus facétieuses, avec des revêtements de câbles dans des matériaux divers et colorés, selon vos envies. Ces installations partent généralement d’un point précis pour s’étirer peu à peu dans l’espace dans différentes directions, comme une toile d’araignée ou une configuration en chaîne.