Questionnaire de Vibia, entretien avec Antoni Arola

8 mars, 2017

Antoni Arola a étudié le Design Industriel à l’École Eina, École Supérieure de Design de Barcelone. En 1994, il a créé le Studio Arola. Ses réalisations recouvrent des domaines variés : éclairage, mobilier, packaging, décoration intérieure et expositions. Il a créé, pour Vibia, la collection Flamingo, qui a été récompensée par les Prix Best of Year Award et Wallpaper Design Award 2016, ainsi que la collection de luminaires d’extérieur Bamboo, un projet mené conjointement avec le designer Enric Rodriguez.

 

destacado_Antoni_Arola_734

 

-Un souvenir d’enfance qui soit lié à votre actuelle profession de designer.

Je me souviens que, tout petit, en cours de travaux manuels, j’avais fabriqué une sorte de tête avec du fil de fer et du papier coloré transparent. J’ai fini par y mettre une ampoule et c’est devenu une lampe.

 

-3 destinations incontournables pour tout professionnel du design et de l’architecture.

Kyoto, le Burkina Faso (le peuple Gourounsi) et l’Atelier d’Architecture de Bofill à Barcelone.

 

-Un lieu de Barcelone dont vous ne vous lassez jamais.

J’ai plusieurs lieux fétiches dans cette ville… La plage du Bogatell en hiver et La Fondation Miró, avant les travaux de rénovation.

 

-Le moment que vous préférez dans le processus de création d’un nouveau projet.

Quand la première lueur apparaît…

 

-La personne ou le personnage que vous admirez le plus.

Mes amis.

 

-Une anecdote au sujet de l’un de vos projets.

Je me souviens très bien d’un projet réalisé pour El Bulli avec Ferran Adrià, le client le plus créatif que j’aie jamais eu et que je n’aurai jamais (et c’est très impressionnant). Je me souviens d’une phrase qu’il a dite plusieurs fois avec emportement : “C’est quoi le problème !? On est minimalistes ou on n’a pas d’idées ?”.

 

-Un film ou un livre qu’il faut avoir vu/lu.

J’ai lu dernièrement, sur les conseils de ma femme, un petit bijou : Biographie du Silence de Pablo d’Ors. Et un film ? Là, je pense à Billy Elliot…  Il me fait toujours pleurer.

 

-Un conseil que vous donneriez à un étudiant en design industriel.

Qu’il travaille avec enthousiasme, en s’oubliant.

 

-Y a-t-il une catégorie d’objet ou de projet que vous n’avez pas encore abordée et qui pourrait devenir un prochain défi ?

Pour moi, le prochain défi, ce n’est pas une catégorie, c’est le fait de faire encore mieux, beaucoup mieux que ce que j’ai fait avant : c’est de faire en sorte qu’une création perdure au-delà des modes.

 

Sûr le meme sujet:

Flamingo Prix du design du design 2017 de la revue Wallpaper*

Flamingo remporte le « Best of Year Award ». Merci, Interior Design Magazine!

Flamingo: Décomposition de la lumière

Flamingo reçoit le Design Plus award, décerné dans le cadre du salon Light + Building