Q&A by Vibia: entretien avec Toan Nguyen

11 janvier, 2017

Toan Nguyen portrait by Andrea Basile

– Vous êtes un « designer parisien vivant à Milan» … Comment ces deux villes ont-elles influencé votre façon d’être et de travailler?

Le fait d’avoir passé toute mon existence dans un contexte urbain me fait, avant tout, rêver de nature, de paysages sans fin et d’air pur chaque jour un peu plus.

Aujourd’hui, Paris est, pour moi, la ville de ma famille et de mes souvenirs tandis que Milan est la ville où j’ai décidé de m’établir, à l’origine pour mon travail. Je me définirais donc comme un homme français mais designer italien.

 

– Si vous deviez choisir votre matériel préféré pour travailler, quel serait-il?

J’aime travailler avec presque tous les matériaux mais ma préférence va pour ceux qui sont naturels, surtout lorsqu’ils sont le fruit d’une longue tradition. Cela dit, avoir la possibilité de travailler un matériau totalement nouveau, innovant, qui n’a jamais été utilisé, peut se révéler extrêmement stimulant.

 

– Quelque chose qui ne manque jamais dans votre réfrigérateur?

Pour être franc, je me sens plutôt responsable du second réfrigérateur, celui du vin.

 

– Quel est le moment que vous appréciez le plus dans le processus de conception? Penser, esquisser, digitaliser, créer,…

Chaque phase de projet est tout aussi excitante : la réflexion et le croquis, qui sont pour moi indissociables, correspondent davantage à un moment d’introspection et une recherche continue à repousser les limites de n’importe quel projet. Les phases qui suivent signifient travailler aussi dur que possible et en étroite collaboration avec nos partenaires (terme que je préfère à « clients ») pour transformer le projet en produit.

 

– Une personne connue avec qui vous aimeriez passer une journée?

Quelle question difficile ! D’innombrables noms et visages d’artistes, de cinéastes, de musiciens, etc., ont traversé mon esprit mais en même temps, il m’est impossible de ne pas penser à la crise que notre société traverse actuellement. J’aurais beaucoup de questions destinées à une personne qui a, je crois, encore beaucoup à dire et aura peut-être un peu plus de temps très prochainement : Barack Obama.

 

– Y a-t-il une activité dans votre temps libre qui vous apporte une grande source d’inspiration pour votre travail ?

Ma plus grande source d’inspiration est le voyage. Je ne peux m’empêcher d’observer chaque chose qui m’entoure à travers l’œil d’un designer.

 

– Quelle a été l’expérience la plus touchante de votre vie?

Sans le moindre doute, la naissance de mes enfants.

 

– Quel est votre livre préféré?

Je dirais L’Eloge de l’Ombre de Jun’ichirō Tanizaki. Cet essai décrit en 1933 l’esthétique et les valeurs japonaises en contraste avec les changements de la société et la « mauvaise influence » de l’Europe. C’est aujourd’hui encore incroyablement moderne et un livre incontournable pour un designer.

 

– Quelle est votre plus grande qualité et votre pire défaut?

Je suis extrêmement perfectionniste ; Je suis extrêmement perfectionniste.

 

– Dites-nous quelle « chose »  (un bâtiment, une ville, une œuvre d’art …) doit être vue au moins une fois dans la vie selon vous?

Hélas, je ne suis pas en mesure de répondre à cette dernière question car j’ai encore trop à voir d’ici les cent prochaines années.

 

La collection Algorithm, conçue par Toan Nguyen pour Vibia, sera bientôt disponible sur notre site internet.